150 000 visiteurs : le Salon du 2 Roues de Lyon victime de son succès ?

150 000 visiteurs : le Salon du 2 Roues de Lyon victime de son succès ?

12 mars 2024 0 Par Laurent

La 31 e édition du Salon du 2 Roues de Lyon s’est achevée dimanche 10 mars 2024 sur un chiffre symbolique et record de 150 000 visiteurs présents au cumul des 4 journées, font savoir ses organisateurs dans un communiqué de presse.

La seule journée du samedi a dépassé la barre symbolique des 60 000 entrées et en 37 ans d’existence, le parc Lyon Eurexpo n’avait jamais enregistré une telle affluence… L’ensemble des halls était donc très (trop?) fréquentés et l’accès aux salon et aux parkings, notamment pour les automobilistes, était bien difficile. Ce qui a entraîné de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Mais pour les organisateurs, cette fréquentation historique confirme surtout l’intérêt du public pour l’univers du deux roues, « et assoit la crédibilité du Salon au niveau national et européen ».

Malgré la foule, le salon a d’ailleurs conservé son caractère sympathique et une ambiance festive : c’est à souligner.

Le Salon du 2 Roues de Lyon est désormais le deuxième salon le plus fréquenté après l’EICMA de Milan. Et si l’objectif principal de ses organisateurs n’est pas de battre des records d’affluence, « le résultat de l’édition 2024 est bien sur une très agréable surprise. Mieux, une reconnaissance du travail accomplie par toute l’équipe autour de Jack Monchanin, son chef d’orchestre » :

S’il n’existe pas de recette miracle à la réussite d’un tel événement, sa philosophie de mélanger tous les univers du deux roues mais aussi le commerce, les expositions et les animations s’en rapproche quelque peu. Cette philosophie fait du Salon du 2 Roues un rendez-vous unique qui évolue d’année en année avec, pour en 2024, la refonte de l’espace custom sur plus de 9000 m2 ou le concours du meilleur technicien moto Top Clef, sans oublier la vente aux enchères où 273 motos ont été vendues sur les 300 proposées.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux