Airbag motard : l’essayer c’est l’adopter ?

Airbag motard : l’essayer c’est l’adopter ?

1 avril 2023 0 Par Laurent
Les gilets airbag se glissent sous les blousons de moto
Les gilets airbag se glissent sous les blousons de moto (photo : DR In&Motion)

Nous sommes nombreux à nous demander s’il ne conviendrait pas, finalement, de porter un airbag moto.

La question peut en effet se poser aussi bien pour le petit rouleur, que cette technologie pourrait rassurer au regard de son manque de pratique, que pour le roule-toujours, qui avale chaque année à moto un grand nombre de kilomètres avec autant de situation de danger potientiel.

Si la technologie des airbags au déclenchement électronique semble dépasser les airbags filaires tant dans la vitesse de déclenchement que dans leur facilité d’usage, leur prix – et surtout l’idée de devoir y ajouter le paiement d’un abonnement mensuel – est un sacré frein.

Ajoutons à cela un certain manque d’enthousiasme à l’idée de s’ajouter encore du poids sur le dos et une « couche supplémentaire » en été, lorsque même le blouson mesh fait figure de sauna portatif…

Une absence de statistique, mais une protection réelle

Pour tester le gilet sur une semaine, il suffit de s'inscrire via Facebook ou chez votre distributeur
Pour tester le gilet sur une semaine, il suffit de s’inscrire via Facebook ou chez votre distributeur

D’ailleurs, les airbags sauvent-ils réellement des vies ? Difficile de répondre, car aucune statistique n’existe sur le sujet.

In&Motion indique avoir testé son système, noté 5 sur 5 par le SRA, soit la protection maximale, sur plus de 1300 chutes réelles. L’airbag se déclenche en moins de 60 millisecondes pour garantir la meilleure protection, avant le premier impact. Le gilet protège entièrement le dos, les vertèbres, les cervicales et peut réduire le coup de lapin. « Le thorax et l’abdomen sont également protégés», souligne la fondation Maif qui note que « plus de 75% des motards grièvement blessés dans une chute le sont à l’abdomen, au thorax ou à la colonne vertébrale. »

La lecture des témoignages de motards ayant chuté avec ce moyen de protection, et qui s’en sont relevés sans blessures graves, incite aussi à penser qu’ils sont utiles. Sauf si, nuancent aussi les experts en assurance, le motard, se sentant ainsi mieux protégé, prend plus de risques…

Des aides à l’équipement

Bref, le mieux est de se faire sa propre idée sur la chose (mais sans la chute qui pourrait l’accompagner). C’est pour cela que plusieurs distributeurs et In&Motion proposent de tester gratuitement et partout en France le produit sur une semaine, du samedi au samedi.

Pour cela, il suffit de s’inscrire via un formulaire largement distribué sur Facebook ou auprès de votre distributeur, d’indiquer sa taille et d’attendre que le manufacturier vous recontacte, car le nombre de gilets mis en circulation est limité.

Et après ? Si le test vous a convaincu, il ne restera plus qu’à passer à la caisse : il faudra acheter le gilet airbag (autour de 400 €) puis de prendre un abonnement de 120 €/an ou 12 € par mois pour le service. Notons que certaines compagnies d’assurance aident leurs clients et sociétaires à s’équiper. C’est notamment le cas de la Mutuelle des Motards, partenaire de la start-up depuis ses débuts, qui prend à sa charge 50 % du prix de l’abonnement (soit 60 euros) pour la première année ou permet une remise de 20 % sur l’achat du gilet. A vous de voir…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux