Gopro, drones et caméras à 360° pour des vlogs moto à sensation

Gopro, drones et caméras à 360° pour des vlogs moto à sensation

17 mai 2023 0 Par Laurent

TECHNOLOGIE. Cela fait longtemps que les motards sont équipés de caméras d’action pour filmer leurs sorties en solo ou en groupe, afin de partager leurs plus beaux itinéraires sur route comme sur chemin à travers des « vlogs » (blogs vidéo sur internet) de plus en plus sophistiqués. Mais désormais, aux caméras type « Gopro » se substituent de plus en plus des caméras dites 360° et des drones, permettant des prises de vues époustouflantes et en total immersion.

D’ailleurs, qui n’a pas rêvé, un jour de pluie devant ces séquences montrant une montée au Stelvio par un matin d’été ou le suivi d’une piste en Afrique par une belle journée d’automne ? Reste que la réalisation de ces films demande un peu de temps, de savoir-faire et de matériel.

A LIRE AUSSI : Circuler en Europe : attention à quelques particularités du Code de la route

Désormais, les caméras d’action les plus basiques proposent de nombreuses fonctionnalités comme la stabilisation d’image, le ralenti, la connectivité sans fil, l’étanchéité à l’eau et aux chocs, ainsi que d’objectifs grand angle pour capturer un champ de vision étendu. Elles sont également dotées de supports et de fixations variés pour une fixation facile sur différents supports et offrent une résolution vidéo élevée pour de très bonne images, même lorsque les conditions lumineuses sont moyennes.

D’une dimension de 5 cm sur 5 cm (et 38 mm de profondeur) pour 133 grammes et 450 € environ, la Gopro HERO11 mini Black permet ainsi une résolution maximale en 5.3K aux formats 8:7, 4:3 et 16:9. Elle permet aussi de réaliser des vidéos accélérées (TimeWarp) des filés d’étoiles, le light painting et bien d’autres choses encore qui échappent un peu au « commun des mortels ». Surtout, avec un abonnement supplémentaire, elle permet le transfert automatique via WiFi et Bluethoot dans un cloud de vos meilleurs moments vidéo, et peut accueillir plus de 40 accessoires.

La révolution du 360°

Les caméras 360°, dotées de plusieurs lentilles grand angle, permettent, elles, de capturer des vidéos et des photos dans toutes les directions simultanément, offrant une expérience encore plus immersive et interactive. Elles enregistrent une vue complète à 360 degrés autour de l’objectif, ce qui permet de créer des vidéos panoramiques donnant au spectateur l’impression de se trouver au cœur de l’action.

Leader sur le marché, avec son modèle X3, Insta360 promet ni plus, ni moins au vlogueur de l’extrême de « filmer l’impossible » sans aucune difficulté : il suffit de fixer la caméra (vendue sans ses accessoires autour de 540 €) et d’enregistrer. Au montage, vous pourrez choisir les meilleurs angles et utiliser les outils de recadrage compris dans l’application Insta360 qui est alimentée par une l’IA (intelligence artificielle). Les films pourront ensuite partagés sur n’importe quel réseau social en un clic. Quant à la qualité, elle est top grâce à un capteur de 72 mégapixels.

La vidéo de présentation de l’Insta360 ONE X2 lors d’un Grand Prix

A cela peuvent encore s’ajouter les drones, pour compléter utilement la panoplie du motard fimeur-baroudeur. Dotés eux aussi de caméras haute définition, ils permettent de survoler un paysage de façon encore plus dynamique et même de suivre le motard sur sa route, pour des « travellings » insensés. Mais attention : leur utilisation est très réglementée (par question de les faire voler n’importe où, notamment dans les parcs naturels), voire totalement interdite selon les pays.

Ne pas passer à côté de son voyage pour faire des images

Une fois vos caméras installées, il n’y a plus qu’à. Mais attention : à passer du temps à installer et surveiller tout votre barda électronique et à chercher les meilleurs « spots intagrammables » pour ramener de belles images, vous risquez aussi de passer un peu à côté de votre voyage et de cette sensation de liberté et de légèreté qui devrait aller avec… Et même si l’on peut trouver d’occasion du matériel au tiers de son prix nominal, tout cela reste assez coûteux en argent et en temps, car ces belles images, il faudra ensuite les étalonner, les monter, les mixer avant de les mettre en ligne…

Au final, monter un vlog demande un vrai travail. Mais si c’est réussi, soyez sûr que l’audience sera au rendez-vous. Grâce à la monétisation, cela pourra même vous rapporter quelques euros, à raison de 1,69€ toutes les mille vues

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux