Retour d’expérience : j’ai participé à une initiation « off road »

Retour d’expérience : j’ai participé à une initiation « off road »

6 mai 2023 0 Par Laurent

Je dois dire que le off-road, ce n’est pas vraiment mon truc. Mais comme il m’est déjà arrivé au cours de mes voyages de me retrouver sur des chemins non revêtus, je me suis inscrit à l’Open Trail de la Mutuelle des Motards, histoire de me préparer un peu à évoluer sur un terrain foncièrement hostile pour un « avaleur de bitume ».

Cette journée de formation s’est déroulée dans le Morvan, à l’Espace tout terrain Les Combes Grondées de Saint-Symphorien-de-Marmagne et était encadrée par des pointures : Christian Rayssac, de Init RSC, Alexy Roussel d’Avtt, Laurent Mainfray d’AR2T – Aventure Rando et Raid Tout Terrain et Julien Barthelemy, d’Air Globe – Off Road, qui participe notamment au Dakar.

Premier atelier : apprendre à relever sa moto...
Premier atelier : apprendre à relever sa moto…

Les journées d’initiation Open Trails de la Mutuelle des motards sont ouvertes à tous les possesseurs de trails à partir de 350 cm3, sociétaires ou pas.

Elles ont pour objectif d’initier les motards qui ne sortent que rarement du bitume à la conduite off road en leur proposant quatre ateliers : maniabilité (petite vitesse, cônes, debout sur la moto), franchissement (marche, trottoir, bout de bois), technique (roulant, montée, descente, dévers, virages particuliers type enduro), et roulage. Le tout sur un circuit aménagé et sécurisé à raison d’un instructeur professionnel dédié pour 10 participants, ce qui permet de bonnes conditions d’apprentissage ; et à prix modique (70 € pour les sociétaires, 100 € pour les autres).

Comment faire demi-tour sur un chemin en pente ? Facile...
Comment faire demi-tour sur un chemin en pente ? Facile…

Eh oui, la boue, ça glisse…

En ce dimanche de la fin du mois d’avril, la pluie tombée abondamment la veille avait rendu le terrain très boueux et l’exercice assez difficile, d’autant que ma R1150GS était montée de pneus… routiers !

Quatre groupes de niveau avaient été constitués, du pur débutant au pratiquant plus aguerri, et j’étais dans le groupe 2, ce que je trouvais un peu présomptueux.

Relevage de la moto, slalom debout sur terrain accidenté et glissant, freinage et arrêt dérapé, franchissement d’obstacles, bouger sur sa moto, les ateliers se sont enchaînés tout au long de la journée, les difficultés aussi, jusqu’à la balade finale permettant une mise en application concrète des techniques apprises au fil des ateliers.

Chaque motard est accompagné au cours des ateliers
Chaque motard est accompagné au cours des ateliers

Au final, si j’en ai un peu bavé (faut bien le dire), si je suis rentré couvert de boue, je suis assez fier de n’avoir mis ma moto « au tas » qu’une seule fois (à cause des pneus bien sûr …)

Vraiment, même si je ne compte pas faire de l’off road une pratique habituelle, cette journée m’a été très utile et j’ai appris à me sortir de situations difficiles ; et qu’il est parfois préférable de se plonger dans une énorme flaque d’eau que de prendre un rebord trop glissant !

Je suis donc rentré chez moi vanné, plein de courbatures, mais heureux car en plus, l’ambiance était vraiment top.

Joli plateau de jeu...
Joli plateau de jeu…

En plus des journées Open Trail et sur le même modèle, la Mutuelle des Motards propose aussi des journées Open Piste, pour s’initier au circuit. Deux salles, deux ambiances…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux