Stationnement, contrôle technique : les motards de la FFMC Paris ne lâchent rien

Stationnement, contrôle technique : les motards de la FFMC Paris ne lâchent rien

6 février 2023 1 Par Laurent

Pour dire leur opposition totale et irrévocable au Contrôle technique, les motards ont encore été nombreux à manifester dans les rues de Paris, dimanche 5 février 2023, à l’appel de la FFMC – Paris Petite Couronne (PPC) à laquelle s’était jointe la Fédération des Bikers de France.

Juché sur le toit du camion du mouvement, Jean-Marc Belotti, le coordinateur de l’antenne FFMC, a expliqué que la mise en place d’un contrôle technique, même « light », est totalement inutile et représente un véritable racket : « lorsque le Contrôle a été mis en place pour les autos, dans les années 90, il y avait 17% des véhicules impliqués dans un accident à cause de leur mauvais état. Ce n’est pas le cas des motos : seulement 0,5% des véhicules ont un accident à cause de leur mauvais état, pour 3% à cause d’un problème d’infrastructure routière : que l’Etat s’occupe de l’état des routes car les motards s’occupent déjà de celui de leurs motos. »

Le bruit, fait d’une « infime minorité »

Expliquant que les trois associations parisiennes qui ont attaqué devant le Conseil d’Etat le décret annulant la mise en place du contrôle technique pour les deux-roues motorisés en France mettent notamment en avant le bruit de certains engins et la pollution, Jean-Marc Belotti a rappelé que « le CT ne changera rien au bruit car une infime minorité des usagers en sont la cause et un pot d’échappement homologué se réinstalle en 15 minutes avant un CT. » Pareil en ce qui concerne la pollution : « la France représente 1% des émissions mondiale ; les motards, eux, représentent 2% des usagers et 0,5% de la pollution. Même si on nous éradiquait totalement, cela ne changerait strictement rien au problème de la pollution. »

En vidéo : l’intervention de Jean-Marc Belotti

Parti de l’avenue Foch, l’impressionnant cortège s’est rendu sur le périphérique avant de gagner le centre de la Capitale en passant par la place de Clichy, la place de la République pour s’achever devant le Conseil d’Etat.

En conclusion, les motards demandent au ministre des Transports de prendre un nouveau décret annulant le Contrôle technique, estimant que cela serait conforme à la directive européenne qui laisse aux Etats membres le choix entre la mise en place d’un CT où la prise en compte de mesures alternatives.

Une manifestation tous les lundis…

Autre sujet sur lequel les motards parisiens sont très remonté : le stationnement payant à Paris. Depuis sa mise en place, au début de mois de septembre, ils manifestent tous les lundis, de 12h30 à 13h30, sous les fenêtres de l’Hôtel de ville. Ce qui leur vaut quelques tracas, la Fédération, mais aussi les organisateurs, ayant été verbalisés pour… tapage à cause de leur sono. Tous ces PV feront l’objet d’une contestation devant les tribunaux, la FFMC PPC, constatant que les autres cortèges ne sont jamais poursuivis pour ces faits, se dit victime d’une « discrimination ».

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux